Des chiens formés à la détection de la covid-19 en Nouvelle Aquitaine

"One Health", quand les acteurs publics et privés de santé humaine et vétérinaire s'engagent ensemble.

En janvier 2021 l’ENVA, le CHU de Bordeaux et Ceva Santé Animale ont initié, avec plusieurs acteurs régionaux, un programme de formation de chiens détecteurs de la Covid 19, appelé Cynocov. Cette expérimentation met en commun leurs expertises transdisciplinaires (santé humaine, santé vétérinaire et cynophiles) avec pour particularité de former des chiens capables de reconnaître, dès le début de l’infection, l’odeur d’un individu positif à la Covid-19 en reniflant sa transpiration.

Présentation programme de formation de chiens détecteurs de la Covid 19 en présence d’Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, Philippe Buisson, Maire de Libourne, Stéphanie Fazi-leblanc, Directrice générale adjointe du CHU de Bordeaux, Marc Prikazsky, PDG de Ceva Santé Animale, Lieutenant-Colonel Bruno Carré du SDIS 33 et le Colonel Lionel Nicot de la Région de Gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine (vendredi 29 janvier 2021)

À travers le projet "Nosaïs-Covid19", le professeur Dominique Grandjean de l'Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort (ENVA) a développé et validé scientifiquement une méthode de formation de chiens détecteurs afin d’identifier les patients Covid+ sur la base d’un échantillon de sueur humaine recueillie sous les aisselles avec des compresses (un prélèvement non invasif et non contaminant).

Avec le support méthodologique de l’ENVA, le service des maladies infectieuses du CHU de Bordeaux (partenaire principal de l’étude) représenté par le Dr Thierry Pistone et dirigé par le professeur Denis Malvy a élaboré, avec Ceva Santé Animale 1er laboratoire vétérinaire Français, représenté par le Dr Pierre-Marie Borne, un protocole d’expérimentation ciblé sur des patients faiblement ou peu symptomatiques, définissant les modalités et la validation pratiques de l’étude et de ses attendus potentiels.

Le CHU de Bordeaux réalise ainsi les prélèvements de sueur sur des patients en début d’infection suivant des critères d’éligibilité clairement définis. Ils sont ensuite envoyés au centre de formation dédié à l’étude Cynocov, installé par Ceva Santé Animale sur son site de Libourne.

La région de gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine ainsi que le SDIS 33 (sapeurs-pompiers de la Gironde) ont mis à disposition quatre maîtres-chiens pour les 6 à 8 semaines de l’étude. Le 4 janvier, cinq chiens détecteurs ont débuté la phase de formation à raison de 4 matinées par semaine. Ils apprennent à distinguer, par différence olfactive, les prélèvements de personnes atteintes de la Covid 19 en début d’infection, des prélèvements neutres ou issus de personnes non contaminées. Leurs progrès sont dûment répertoriés et enregistrés pendant toute la phase de progression.

"La moyenne observée pour la sensibilité et spécificité des chiens est de l’ordre de 95% au regard de toutes les études conduites à ce jour", explique le Pr Dominique Grandjean.

Photos HD disponibles en cliquant ICI

À l'issue de cette formation, l’aptitude des chiens détecteurs sera validée et testée au centre de formation par l’équipe du CHU de Bordeaux sur un échantillon représentatif de prélèvements. En fonction des résultats, une structure mobile et ses modalités d’utilisation pourrait être utilisée dans plusieurs villes de Nouvelle-Aquitaine comme méthode de pré-sélection en fonction des validations préalables par les autorités compétentes.

L’étude Cynocov est l’illustration parfaite de l’engagement "One Health" entre acteurs publics et privés de santé humaine et vétérinaire, dans la recherche de solutions contributives à la maîtrise de l’épidémie de la Covid-19.

>> Télécharger la version PDF

2021-01_CP_ProgrammeCynocov_VOk2.pdf (643,41 kB)

  

A PROPOS

Le projet Nosaïs mené par le Pr Grandjean de l’Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort développe et évalue les méthodologies de formation de chiens dans la détection précoce de pathologies humaines chroniques ou infectieuses. Depuis mars 2020, le projet Nosaïs a validé scientifiquement le principe d'utilisation de chiens détecteurs dans la recherche de patients covid positifs sur la base de prélèvements de sueur. www.vet-alfort.fr 

Le CHU de Bordeaux, avec 14200 professionnels dont 1500 médecins est le premier employeur de Nouvelle-Aquitaine. Reconnu pour l’excellence de ses prises en charge, il accueille chaque année un million de patients. Son service des maladies infectieuses et tropicales est tout particulièrement mobilisé dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19, en particulier avec le projet de recherche Cynocov dont il est partenaire principal. www.chu-bordeaux.fr 

Ceva Santé Animale, leader français de la santé animale, est engagé dans la démarche “une seule santé”. “Ce qui concerne la santé animale et la santé végétale impactera la santé humaine. C’est le concept d’une seule santé sur notre planète qui anime au quotidien notre société.”, explique le Dr Marc Prikazsky, PDG. www.ceva.com/fr 

Le Service Départemental d'Incendie et de Secours de la Gironde (SDIS 33), fort de plus de 5400 agents, assure quotidiennement la sauvegarde des personnes, des biens et de l'environnement. En 2020, le SDIS 33 a réalisé plus de 124 000 opérations de secours à personne, de lutte contre les incendies et de protection, face aux sinistres et catastrophes d'origines naturelles et technologiques.

La région de gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine et le SDIS de la Gironde mettent chacun à disposition deux binômes cynophiles dans le cadre de l’étude Cynocov qui forme des chiens à la détection de prélèvements issus de patients Covid positifs et évalue ses applications pratiques potentielles. 

Ce projet illustre la volonté de la Région Nouvelle-Aquitaine de s’inscrire dans le concept de santé globale « One Health » avec les acteurs de la santé humaine et de la santé animale, en particulier dans le dépistage des maladies infectieuses. www.nouvelle-aquitaine.fr

Retour haut de page