Candidatures ouvertes pour la 5e édition du Prix national pour l'agro-biodiversité animale

Libourne, 5 juillet 2016 – La Fondation du patrimoine et Ceva Santé Animale lancent l’appel à candidature pour la 5e édition du « Prix national de la Fondation du patrimoine pour l’agro-biodiversité animale ».

Placé sous le haut patronage du ministère de l’Agriculture, ce prix récompense chaque année les éleveurs français qui s’engagent pour préserver et valoriser les races animales agricoles domestiques à faible effectif (bovins, caprins, porcins, équidés, volailles et autres animaux de basse-cour, chiens de travail) et représentatives d’un patrimoine génétique, au travers d’actions originales de préservation et de valorisation.

Le prix, dont la dotation totale s’élève à 20 000 €, sera remis lors du Salon International de l’Agriculture 2017 qui se déroulera du 25 février au 5 mars à Paris.

Les candidats ont jusqu’au 1er décembre 2016 pour envoyer leur dossier de candidature.

Remise des prix 2016 : https://www.youtube.com/watch?v=Iu5N7SvCe7Q

17% des races d’animaux d’élevage menacées d’extinction dans le monde

En 2012, la Fondation du patrimoine et Ceva Santé Animale créent le « Prix national de la Fondation du patrimoine pour l’agro-biodiversité animale » afin de récompenser les éleveurs français qui travaillent à la préservation d’une race d’animaux d’élevage à faible effectif (bovins, caprins, porcins, équidés, volailles et autres animaux de basse-cour, chiens de travail) et représentative d’un patrimoine génétique.
Un engagement primordial confirmé dans un rapport alarmant de la FAO(1) selon lequel 1 458 races d’animaux d’élevage sont actuellement menacées dans le monde (soit 17%) et près de 100 races d’animaux de ferme ont disparu entre 2000 et 2014. L’Europe est l’une des zones du globe déplorant la plus forte proportion de races menacées.

(1) FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture) – Rapport sur l’état des ressources zoogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture dans le monde – 27 janvier 2016

La biodiversité animale : un enjeu prioritaire pour l’agriculture de demain

Pour Ceva Santé Animale, la conservation de la biodiversité animale constitue une priorité majeure pour préserver notre capital génétique et par conséquent notre potentiel agricole.
Le Dr Marc Prikazsky, PDG de Ceva Santé Animale, explique : « Alors que le monde doit se préparer à alimenter plus de 9 milliards de personnes à l’horizon 2050, la définition des modèles d’agriculture de demain est plus que jamais à l’ordre du jour. Il faut prendre conscience de la nécessité de maintenir différents types d'agriculture : productivistes dont nous avons besoin pour nourrir la planète ; et traditionnelles, qui participent à la défense de la diversité des territoires et des identités locales et permettent une valorisation de produits différenciés. Il est de notre devoir de préserver la biodiversité sur notre planète. C’est une démarche essentielle qui permettra de s’adapter aux changements futurs, qu’ils soient climatiques ou liés à des maladies émergentes ».

Appel à candidatures

Ce concours est gratuit et ouvert à toute personne physique ou morale publique ou privée (groupements agricoles, conservatoires régionaux, syndicats, associations…) résidant en France.
Les candidats peuvent télécharger le dossier de candidature sur le site de la Fondation du patrimoine : www.fondation-patrimoine.org/prix-agro. Il devra être retourné par mail avant le 1er décembre 2016.
Les critères de sélection sont centrés autour de trois axes majeurs :

  • la valorisation économique du projet,
  • la dimension patrimoniale et socio-environnementale du projet sur un territoire donné,
  • les actions de sensibilisation et de communication mises en œuvre autour d’une race à préserver.

Présentation des lauréats de la 5e édition : https://www.youtube.com/watch?v=Gi6UYbo_UGs

Retour sur les lauréats des précédentes éditions

PRIX 2016 : 

1er prix

Association des producteurs de Dinde Rouge des Ardennes (10 000 €)

Ardennes

2ème prix

Adrian Rigal, éleveur de Brebis Raïole (6 000 €)

Aveyron

3ème prix

Parc naturel régional des boucles de la Seine Normande pour la sauvegarde du Canard Duclair (4 000 €)

Seine-Maritime

PRIX 2015 :

1er prix

Gilles Delas, éleveur de Vaches Béarnaises (10 000 €)

Pyrénées-Atlantiques

2ème prix

Association nationale de sauvegarde du Porc Gascon (6 000 €)

Pyrénées-Atlantiques

3ème prix

Conservatoire des Races d’Aquitaine (4 000 €)

Gironde

PRIX 2014 :

1er prix

Matthieu Pires, éleveur de Moutons Avranchins, ferme de Milgoulle (10 000 €)

Ille-et-Vilaine

2ème prix

Association de sauvegarde et de promotion de la Chèvre des Fossés (6 000 €)

Ille-et-Vilaine

3ème prix

Association de sauvegarde des éleveurs de Brebis Brigasques (4 000 €)

Alpes-Maritimes

PRIX 2013 :

1er prix

Le Club français de la Poule noire du Berry (6 000 €)

Indre

2ème prix

Théophane Rochette, éleveur de Vache Maraichine, ferme de la Grole Bagnade (3 000 €)

Charente

3ème prix

Association de Sauvegarde du Chien Berger de Crau (1 000 €)

Bouches-du-Rhône

Version téléchargeable ci-dessous :

Retour haut de page