Ceva, sponsor officiel du salon Aquitanima !

Ceva Santé Animale est, cette année, le sponsor officiel d’AQUITANIMA, le Salon de l'Élevage et de la Génétique Bovine en Nouvelle-Aquitaine, qui se tiendra du 20 au 22 mai au Parc des Expositions de Bordeaux.

Libourne, 19 mai 2017– Ceva Santé Animale est, cette année, le sponsor officiel d’AQUITANIMA, le Salon de l'Élevage et de la Génétique Bovine en Nouvelle-Aquitaine, qui se tiendra du 20 au 22 mai au Parc des Expositions de Bordeaux. Une évidence pour le 1er laboratoire vétérinaire français au monde, engagé auprès de la filière dans la santé et le bien-être en élevage.

Le partenariat de Ceva Santé Animale avec Aquitanima s’inscrit dans le cadre de son implication dans la reproduction des élevages ruminants. Le laboratoire libournais propose aux vétérinaires et aux éleveurs une approche préventive de la santé de leurs troupeaux, notamment à travers ses vaccins contre les maladies abortives. Issue de sa R&D et produite en France, sa large gamme de médicaments et son accompagnement technique font de Ceva un partenaire privilégié de l’éleveur bovin d'aujourd’hui et de demain. Par ailleurs, impliqué de longue date dans le bon usage des médicaments vétérinaires, Ceva Santé Animale est précurseur dans l'accompagnement sur les bonnes pratiques de traitements antiparasitaires et de l’antibiothérapie, afin de préserver la santé des animaux et des Hommes. Le Groupe accompagne aussi les professionnels de santé et les éleveurs dans leur quotidien en s’engageant à leurs côtés pour garantir les standards de bien-être animal

Outre la santé et le bien-être animal, Ceva Santé Animale s’engage pour la 6ème année consécutive dans la préservation des races animales régionales menacées

Entre 2000 et 2014, près de 100 races d’animaux de ferme ont disparu dans le monde*. Aujourd’hui, on considère que près de 1 500 races d’animaux d’élevage sont menacées et l’Europe apparaît comme une des zones du globe où cette régression est la plus marquée. Cette raréfaction des espèces domestiques est d’autant plus préjudiciable que ces dernières contribuent fortement à l’équilibre économique, à l’identité de nos territoires et aussi à maintenir une diversité qui a un rôle majeur pour la préservation de notre écosystème.

C’est pour ces raisons que Ceva Santé Animale a fait de la préservation des races animales régionales, une priorité majeure pour sauvegarder le capital génétique des territoires et par conséquent leur potentiel agricole. Pour cette ETI aquitaine, il est important que se côtoient plusieurs types d'agricultures : productivistes, pour permettre de nourrir la planète, et traditionnelles permettant de maintenir la diversité des territoires et des identités locales, tout en générant une valorisation des productions.

« Alors que le monde doit se préparer à alimenter plus de 9 milliards d'êtres humains à l’horizon 2050, la définition des futurs modèles d’agriculture est plus que jamais à l’ordre du jour. Il est de notre devoir de préserver la biodiversité sur notre planète. C’est une démarche essentielle qui permettra de s’adapter aux changements à venir, qu’ils soient climatiques ou liés à des maladies émergentes », explique le Dr Marc Prikazsky, PDG de Ceva Santé Animale.

Ce sont ces considérations qui ont poussé Ceva Santé Animale à créer, en 2012, avec la Fondation du patrimoine, le Prix National pour l’Agrobiodiversité animale. Une démarche inscrite dans sa vision « Ensemble, au-delà de la santé animale » 

 Remise des Prix 2017 au Salon International de l’Agriculture à Paris (vidéo)

Dans ce cadre, la Nouvelle-Aquitaine, 1ère région agricole de France et d’Europe, a été mise à l'honneur à plusieurs reprises pour des initiatives de défense de races locales à faibles effectifs, telles la vache béarnaise (1er prix 2015), le porc gascon (2e prix 2015), le poney landais (3e prix 2015), la vache Maraîchine (2e prix 2013) et encore, la Brebis Sasi Ardi (64) qui a obtenu le 1er prix en 2017.

En 5 ans, ce concours a permis de découvrir plus de 170 initiatives et de récompenser 16 lauréats qui se sont partagé 115 000 € reversés par Ceva pour soutenir ces élevages.

Ce sont ces mêmes considérations qui ont conduit Ceva Santé Animale à soutenir le salon Aquitanima, mais également le Conservatoire des Races d'Aquitaine qui agit pour la préservation de races locales, telles le poney landais ou la vache bordelaise.

* Source : FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture) – Rapport sur l’état des ressources zoogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture dans le monde – 27 janvier 2016

Version téléchargeable ci-dessous : 

Retour en haut